Maura Susanna est considéré comme la voix de l’âme populaire du Vald’Aoste. Chanteur par vocation, il écrit en italien et franco, la langue qu’ilconsidère «le cœur». Ses recherches, qui se concentre sur la musique folklorique, est liée à la redécouverte de la arpitane traditions culturelles, mais transcende cours de sa carrière, qui l’amène à effectuer en Italie et à l’étranger, Maura a présenté les chansons publics en portugais, catalan, espagnol et créole. Le travail social est le fil conducteur qui traverse sa production artistique. L’interprétation de la sensation au moyen de notes de tous les temps et partout, est, selon les versets de Gisèle Bovard, une «promenade à traversl’eau et le feu». Maura talent est à l’étape en «paroxysmes de haine et d’amour», la racine universel émotionnel et créatif, et les transformer ensource de votre main. Après l’album Fables de la Jours n ° de (1983) et le CD The Journey (1996),l’artiste présente les derniers travaux de très attendu, “My Land”. Il s’agit d’un dialogue entre les langues, le patois, italien et français, entre les genres musicaux, des notes et de poésie. Les versets de Boris Vian, et le poète Emily Dickinson valdôtaine Eugenie Martinet trouvé grâce robemusicales à la sensibilité subtile linguistique. «Les prisons du roi” est la fusion d’une complainte anonyme française et le chant traditionnel.